Quand Shark Jumping analyse… Revolution

Publié le par sharkjumping

L’année scolaire prend fin pour les étudiants ainsi que pour les séries télévisées, alors que certains ont le bonheur d’entamer à peine leur deuxième semestre à Berlin (moi).

 

Cela signifie donc quatre choses :

- Je vais pouvoir rattraper toutes les séries loupées depuis ces derniers mois, voire pas encore commencées*

- Il va y avoir à nouveau un peu plus d'articles ici (oui, le désarroi national qu’a provoqué mon absence temporaire sur le Web 2.0 s'est fait sentir)

- La valse des annulations / renouvellements est belle est bien terminée, et résumée parfaitement par les posts de Pierre Langlais ici

- Les nouvelles séries arrivent

 

Pour la plupart de ces nouvelles séries, on ne sait encore que peu de choses ; des noms d’acteurs, de producteurs, une intrigue globale, mais pas grand chose à se mettre sous la dent. NBC, par exemple, propose un grand nombre de vidéos pour présenter ses nouvelles séries, mais la majorité ne sont que des « Sneak Peek » et non des Trailers.

 

De la différence entre un Sneak Peek et un Trailer :

 

Le trailer est une bande-annonce qui peut durer de 2 à 5 minutes, éditée de façon à donner envie au téléspectateur de voir la série tout en ne développant pas tous les moments clés de l’intrigue. Donc souvent, tous les moments clés de l’intrigue sont dévoilés et le Trailer résume les 2 premiers épisodes qu’on peut ainsi zapper.

 

Le Sneak Peek est un extrait « brut » d’une scène d’un épisode, qui ne donne presque aucune information sur une série lorsque l’on ne connaît pas celle-ci. Tout au plus peut-on juger de la beauté des acteurs et de l’esthétique de l’image.

 

En gros, NBC ne sert pas à grand chose, à part à nous proposer UNE bande-annonce, le trailer de Revolution, sa nouvelle série produite par JJ Abrams, qui est définitivement devenu un des scénaristes les plus bankable en moins d’une décennie. 

 

Capture-d-ecran-2012-05-16-a-16.00.40.png

 

Faut-il mentionner que sa série Alcatraz (FOX) vient d’être annulée ? Que Fringe (FOX) hérite in extremis d’une cinquième saison qui ne comptera que 13 épisodes et qui sera sa dernière ? Que cela fait deux ans que Lost (ABC) s’est arrêtée et qu’on a presque oublié que la fin était encore moins intéressante qu’un épisode de Koh Lanta, et plus improbable qu’un duel Mélanchon/LePen aux législatives?

 

J.J Abrams est sans aucun doute un talentueux et ambitieux scénariste, et ses projets contiennent tous une dose de mystère, d’action, de bons sentiments et de personnages tourmentés. Mais à trop miser sur des projets ambitieux, n’en oublie-t-il pas qu’une série se prévoit à l’avance, et que celles qui réussissent sont celles qui ont prévu les grandes lignes de l’histoire sur plusieurs années ? (je couperai les phalanges de celui qui osera me dire que tout avait été planifié dans Lost)

 

Pour vous, Shark Jumping analyse la bande-annonce de 4min20 de la prochaine grosse production de NBC : Revolution

 

Le synopsis tel qu’on le donne aux téléspectateurs : « Sans prévenir, un black-out plonge le monde entier dans l’obscurité. L’intrigue suit un groupe de survivants, 15 ans après les faits. La civilisation tente de survivre sans électricité alors que des milices dictatoriales ont pris le pouvoir. Après la mort de son père (qui savait que la disparition de toute énergie électrique allait se produire), une jeune fille part à la recherche de son oncle… »

 

La bande-annonce telle qu’on la voit :

 

00:01 – 00:10 = Une famille regarde la télévision. Deux enfants blondinets, une femme insouciante.

00:10 – 0:35 = Le père de famille arrive paniqué, explique à sa compagne qu’ils doivent partir, la musique fait des grands Boum parce que c’est l’événement perturbateur et qu’on a un peu peur. Le père de famille appelle son frère et lui dit que tout va s’éteindre. Qu’est-ce qui va s’éteindre ? Mais tout !

00:35 – 00:40 = Tout s’éteint. Black-out. Un enfant pleure parce que c’est une situation dramatique.

00:40 = Ah tiens, c’est le réalisateur de Iron Man qui a tourné le Pilot. Et si on pariait sur le nombre d’épisodes qu’il va tourner en tout ? Je prends le chiffre un.

00:45 = Un avion s’écrase. « Ben oui c’est un black-out, du coup plus rien ne marche, pas seulement notre sèche-cheveux et le micro-ondes » se dit-on.

00:47 = Ah tiens, le producteur c’est J.J Abrams. Prochaine question : y aura-t-il Hurley ?

00:46 – 1:00 Toutes les voitures aussi s’arrêtent ! Il n’y a pas que les avions !

1:00 – 1:05 = J.J Abrams filme la terre qui s’éteint.

1:05 = 15 ans plus tard…

1:05 – 1:25 = Arrivée de la voix-off, qui explique ce qu’il vient de se passer au cas où le téléspectateur n’aurait pas compris. Des images de fougères sur les buildings, des gens qui font pousser des fleurs dans des carcasses de voiture, tout est très vert : il n’y a peut-être plus d’électricité, mais qu’est-ce qu’il y a comme jardiniers !

 

Et là tout s’accélère. On comprend que les institutions ont été dévastées, qu’il n’y a plus de gouvernement mais seulement des mafias, contrôlées par Giancarlo Esposito, plus connu sous le nom de « Gus dans Breaking Bad ».

 

Breaking-bad-gus.jpg

 

(Gus dans Breaking Bad)


Gus de Breaking Bad veut arrêter le gentil père de famille qu’on a découvert au début de la bande-annonce. Le téléspectateur ne sait pas pourquoi, mais il se doute que ça a à voir avec la super-clé-usb que celui-ci trimballait toujours sur lui. Evidemment, le bon père de famille meurt (c’est J.J Abrams, l’homme qui voulait tuer Jack Shepard à la fin du premier épisode de Lost), son fils est enlevé par Gus de Breaking Bad, sa fille Charlie pleure pendant que son père à l’agonie lui explique que pour sauver son frère, elle doit retrouver son oncle à Chicago.

 

Le personnage secondaire que l’on appellera « le personnage secondaire » parce qu’il a une barbe et qu’il est gentil et gros, déclare « Your dad was my friend, I’m going too » et marche avec la jeune fille vers Chicago.

 

Charlie rencontre alors le sosie de Jacob de Twilight (on a les références que l’on peut) qui va l’aider mais peut-être pas mais peut-être que si.

 

Elle trouve finalement son oncle et lui dit qu’il est obligé de l’aider parce qu’ils sont de la même famille. Au final le téléspectateur ne saura pas s’ils le rejoindra (si), ni s’il survivra aux attaques de Gus de Breaking Bad (si), mais tout ce que J.J Abrams veut vraiment montrer, c’est que 15 ans après un Blackout, tout le monde sait se battre à l’épée.  

 

     Capture d’écran 2012-05-17 à 12.09.53   Capture-d-ecran-2012-05-17-a-12.09.59.png   Capture-d-ecran-2012-05-17-a-12.12.47.png

 

(Revolution, le futur Hunger Games?)

 

Aussi, il y a des combats à l’épée. Et des mots qui s’affichent en très très gros sur l’écran « MONDAYS THIS FALL », puis « OUT OF THE DARKNESS » suivi d’un subtil « HOPE LIGHTS THE WAY ». Puis image de fin, le titre de la série devant la terre qui tourne, qui n'a rien à envier au générique de Heroes.

  

Mais surtout, après cette image s’immisce un clip de dernière minute : Gus de Breaking Bad est dans une cave avec un ordinateur archaïque mais en état de marche, grâce auquel il communique avec quelqu’un, qui lui écrit un « So… What now » ?

 

Un bon cliffhanger pour une bande-annonce ? Certes.

Original ? Et bien…

 

   000ar7hy   Capture d’écran 2012-05-16 à 16.06.44

 

(A gauche, un extrait de Lost. A droite, un extrait de Revolution) 

 

Revolution, un « nouveau Lost » ? Bien sûr. Comme l’ont été The Event, Flashforward ou encore Person of Interest ! Chaque année, les chaînes essaient de trouver l’héritière de Lost, en se lançant dans des projets ambitieux et onéreux, qui finissent par poser trop de questions sans pour autant apporter de réponses, la spécialité du créateur de Lost. Cependant cette fois, le public est lassé, il ne cherche pas des intrigues sans fin (les fans de How I Met Your Mother sont au bord du suicide) mais veut pouvoir allouer sa confiance à une nouvelle production en étant assuré de ne pas se faire mener en bateau.

 

Revolution est un immense projet et il sera sans aucun doute beaucoup commenté, mais peut-il survivre dans un monde où la science-fiction est surexploitée et n’engrange pas le succès escompté ? Peut-on vraiment assurer avec certitude que J.J Abrams sait qui se cache derrière l’ordinateur-Matrix ? Ce qu’il y a dans la super-clé-usb ? Quel est le passé de l’oncle mystérieux ?

 

Si le trailer est à l’image de la série, on peut d’ores et déjà craindre pour Revolution, surtout lorsque pour la première fois, une série de J.J Abrams se fait annuler après la première saison. Alcatraz n’était pas à la hauteur, Revolution le sera-t-elle ?

 

Une chose est sûre, pas besoin de visionner l’épisode Pilot, tout est dit dans le trailer. Je parierai même que les dernières images de ce dernier soient exactement les mêmes que les dernières du premier épisode de la série. Quel cliffhanger.



*  Sur cette liste : la dernière saison de Gossip Girl, les deux dernières de Desperate Housewives, les derniers épisodes de la saison 4 de True Blood, la saison 3 de Chuck, la saison 2 de Raising Hope, Shameless (US), It’s Always Sunny in Philadelphia, New Girl, The Walking Dead, The Wire, The Sopranos. Heureusement que j’aurai environ 2 semaines de vacances cet été pour faire tout ça ! 

Publié dans Trailers

Commenter cet article